Noirmoutier port de l'Herbaudière vendée L'escale






Noirmoutier s'évoque au pluriel. Elle est l'île des mimosas qui fleurissent en janvier. L'île des moulins qui témoignent de l'intense activité meunière d'autrefois. L'île des marais salants et de la fleur de sel au parfum de violette. L'île des chercheurs de coquillages et de l'inspiration de si nombreux artistes qui tels Auguste Renoir, Claude Sautet ou encore Agnès Varda ont bien compris le caractère finalement si singulier, surprenant, de cette île enchanteresse.

Pour atteindre Noirmoutier, nous ne franchirons pas la mer. Nous attendrons juste notre heure, ou plutôt l'heure imposée par la marée. Lorsqu'elle est basse, elle découvre le passage du Gois dont la chaussée longue de 4,5 kilomètres fut la seule voie terrestre pour rejoindre l'île avant l'édification du pont en 1971. Gois est dérivé de patois « goiser », c'est-à-dire patauger. Et c'est bien ce que font toujours ces nombreuses silhouettes en cirées jaunes s'activant sur les étendues sableuses pour ramasser palourdes, coques, bigorneaux et autres pignons.

Le pont est le deuxième et permanent cordon ombilical reliant l'île au continent. Du haut de ses 18 mètres il offre une vue sans égal sur la mosaïque de paysages de l'île. Pour rejoindre, Noirmoutier-en-l'Ile, la « capitale », privilégiez les petites routes traversant les trois autres communes de l'île. C'est la meilleure façon de sentir battre le cœur même de l'île et d'éviter l'artère principale, quatre voies disgracieuses et trop souvent embouteillées en été.

Ainsi traverserez-vous Barbâtre s'étirant derrière un long cordon dunaire protecteur. A la Guérinière, les moulins de la Cour rappellent l'époque révolue de la culture du blé. Aujourd'hui cultiver la pomme de terre, la bonnotte, est bien plus lucratif pour les agriculteurs. Ce trésor offert par dame nature est très prisé par les restaurateurs qui se l'arrachent parfois à prix d'or (le record à battre est de 265 francs le kilo !)…

L'Epine a, quant à elle, une vocation plus salicole qu'agricole. Empruntez la route de Champoiroux et vous entrerez au pays des sauniers. Tout l'été, ils tirent, avec leur ételle, l'or blanc des œillets de leurs marais salants. Vous aussi, parcourez les barrures qui entourent les bassins du marais pour percer les secrets de la fleur de sel.

Au loin on aperçoit déjà le clocher de l'église Saint Philibert de Noirmoutier et le donjon du château. La crypte de l'église renferme le cénotaphe de son Saint-Fondateur : Saint Philbert. Ce moine fonda en 676 un petit prieuré bénédictin. Cet ordre est sans doute à l'origine même du nom de Noirmoutier, le noir étant la couleur de l'habit de ses moines.

En face de l'église, le château, l'une des plus vieilles forteresses féodales de France, semble avoir de plus en plus de mal à résister aux agressions du temps. Le donjon, construit à la fin du XIIe siècle par Pierre V de la Garnache domine la ville du haut de ses 18 mètres. Le panorama y est exceptionnel et permet d'embrasser toute la Baie de Bourneuf.

Le célèbre Bois de la Chaise est situé au nord de la ville. Bois de pins maritimes et de chênes verts, il abrite parmi les villas les plus cossues de l'île. Contrairement à la côte océanique où les plages s'étendent à perte de vue, la côte ici est plus accidentée et égrène de charmeuses criques.

 

 



Bienvenue sur le site du Port de Plaisance de l'Herbaudière à Noirmoutier.

Nous vous accueillons de 08h30 à 12h et de 14h à 18h tous les jours.
Questions/ Reponses
Une demande, des renseignements : contactez nous par mail : infos@portdeplaisance-herbaudiere.com ou par téléphone au 02 51 39 05 05

nous vous informons que le port de plaisance est équipé de WIFI. Pour plus de renseignements veuillez contacter la capitainerie
 
Copyright 2006 - Port de plaisance de l'Herbaudière - Plan du site - Mentions légales
Présentation - Plan accès - Bureau du port - La capitainerie - Escale nautique